avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 10/06/2017
Age : 30
PM : .
Métier : Comme si cela était nécessaire...
Amoureux(se) : L'Amour n'est qu'une forme désuète de passion...
Who am i !

QUOD MUNDI


La Genèse

Ce n’est plus qu’une légende oubliée. Une idée d’un autrefois lointain qui n’a plus grand écho aujourd’hui. Le seul moyen pour que vous puissiez éprouver cette légende est de vous faire remonter le temps. Imaginez un monde d’asservissement où le culte était-ce qui pouvait vous maintenir en vie. Un monde ou l’idolâtrie était votre mode de vie. Un monde où le seul choix qui vous était permis se situait dans la voie divine que vous alliez suivre et servir. Il vous est difficile d’imaginer cela ? Pourtant, cela a existé il y a des temps immémoriaux. Les Dieux gouvernaient la terre et les cieux et toutes créatures vivantes se trouvaient sous leur joug. Aucune échappatoire n’était envisageable. Vous n’étiez qu’un élément de leurs pouvoirs. Des pièces échangeables à souhait qui ne servaient qu’à nourrir leurs puissances. Pour chaque nouveau croyant, pour chaque nouvelle pièce s’emboîtant dans ce puzzle divin, c’était un nouveau point de pouvoir.

Vous n’avez pas encore compris ? Il serait judicieux de remonter plus loin ? À l’origine, nous ignorons ce qui a produit l’Universalis. Nous savons simplement qu’un jour, un Monde naquit et qu’en son sein vivaient des Dieux. Ces Dieux étaient des êtres avides. Avides de puissance et de pouvoir. Ils cherchèrent un moyen de trouver une source intarissable de force. Quelque chose qui leur permettrait de se vautrer dans leurs propres egos. Ils eurent l’idée de former des adorateurs. Ils firent naître différentes créatures avant de les effacer. Il leur fallait autre chose que ces créatures vides qui ne faisaient que prier. La prière n’était pas assez forte pour les glorifier dans l’infini. Il fallait un cœur, un mouvement pour produire une masse de croyance assez importante pour amener la gloire de leurs pouvoirs. L’émotion. Il fallait produire quelque chose à leurs images. Amener la Création à ressentir. L’Imanity vit le jour. Et quels ne fut pas leurs ravissements face à leur nouvelle Création. L’émotion était un moteur merveilleux. Le fanatisme et la peur de l’Autre Monde amenaient ces Imanitys à être une formidable source de pouvoir. Galvanisés, ils laissèrent à l’Imanity le soin de se développer et celle-ci éleva des Temples et de véritables monuments dédiés à leur foi. Tout était centré là-dessus. Enorgueillies par leur nouvelle source d’approvisionnement, ils ne comprirent pas tout de suite que la clé de leur Création les mènerait à leur destruction. Les émotions vives qui animaient l’Imanity les firent d’abord être dociles et soumis. Seulement au fil des âges l’Imanity commença à se montrer indisciplinée. Elle croyait moins. Les Dieux avaient beau faire démonstration de leurs puissances cela ne changeait rien. La force qui les nourrissait commençait à se détourner d’eux. Les Dieux comprirent l’erreur commise. Les émotions n’étaient pas faites pour leur Création. Après tout, ils étaient des Dieux. Comment ces pauvres créatures pourraient supporter le poids des émotions. Tout ce qui s’était passé avait inéluctablement et posément amener ce moment. Le destin allait apprendre aux Dieux une cuisante leçon qui allait modifier la prédominance de l’Universalis même.

L’Imanity arriva au sommet de son désintérêt et de son détournement. Les Dieux décidèrent alors de les punir. La Guerre Céleste éclata. Au creux de cet acte, les prémices du changement prenaient forme tel un mouvement qui produirait un choc inévitable. Un mouvement qui amena les Imanity dans leurs dernières ressources et dans une ultime confrontation, ils réussirent ce qu’aucun n’attendait. Ce qu’aucun n’aurait pu croire. Un des leurs avait trahis. Il offrit aux Hommes le pouvoir de défaire les siens. Dès lors, le monde inversa sa course. Leur Création les défit. Et ce ne fut pas tout. L’Imanity aurait pu se contenter de sa liberté. Elle aurait pu s’offrir un monde sain et libre. Or les émotions qui les parcouraient étaient à l’image de leurs Créateurs. Alors ils déversèrent le pouvoir Divin sur Prométhéa. Le monde se déchira et les Imanitys qui avaient survécu se nourrirent de ce pouvoir exquis. Commença alors quelque chose, quelque chose que personne n’aurait jamais pu entrevoir. Les choix qu’avaient fait les Dieux avaient amenés leurs destitutions et les choix qu’avaient fait l’Imanity allaient transfigurer le goût de leur victoire.

Cela aurait pu s’arrêter là. Nous vous avions tout offert. Tout donner. Vous avez voulu obtenir plus de nous. Vous pensez que nous avions oublié ? Oh croyez nous, chère Création, nous n’avons pas oublié. Nous sommes éternels et notre heure viendra. Nous reviendrons. Vous avez oublié tout cela, vous vous êtes complètement perdus. Et un jour, vous devrez faire face à notre jugement…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 10/06/2017
Age : 30
PM : .
Métier : Comme si cela était nécessaire...
Amoureux(se) : L'Amour n'est qu'une forme désuète de passion...
Who am i !

QUOD MUNDI


Cet entrelac d’éléments qui amène à vous faire croire que les choix ne se paient pas n’est que de la poudre aux yeux. Votre vanité a été de croire que vous en ressortiriez sans aucune trace et que notre histoire, notre vécu finiront dans les limbes. Vous aviez tort… Et vous alliez finir par le comprendre.

Lorsque le pouvoir Divin se déversa sur Prométhéa, ce fut une explosion d’énergie qui balaya le Monde et les Imanitys. Les Imanitys qui festoyaient sur les cendres de leurs mondes finirent par s’inquiéter. Le dégagement fut si intense qu’il modifia l’essence même de leurs Créations tout entière. La terre se déchira et se scinda en morceaux. L’océan se mit à engloutir les terres. Et alors que la pluie luminescente de pouvoir balayait le ciel, le Monde qui avait été connu et apprécié se changea en quelque chose d’autre. La pluie d’énergie tomba des jours durant, ôtant le goût de la victoire aux Imanitys pour ne laisser qu’une peur profonde. Car même si ce n’était alors qu’un petit murmure, un petit chuchotement, ils sentaient le pouvoir les balayer eux aussi. S’imprimer dans leurs chairs et leurs âmes. Alors ils contemplèrent leurs œuvres. Observant la pluie d’énergie qui illuminait les Cieux autrefois si bleus. Trois continents émergèrent de cette nouvelle terre remodelée. Orinak, Veldranis et Shadylam. Deux îles firent aussi leurs apparitions, Kajila et Valisdak. Cette terre autrefois si abondante et fertile n’était plus qu’un reflet étrange de ce souvenir qui avait été transformé. Et ce nouveau monde portait les séquelles de leurs actes. Ce fut alors que les Imanitys commencèrent à changer. À devenir autre chose. Eux aussi se déchirèrent et subissaient le contrecoup du Pouvoir Divin. Tout se mua en quelque chose de plus ample, l’essence même de l’Imanity se changeait et tout en se déchirant s’ouvrait à des perspectives nouvelles. Alors et seulement alors, l’Imanity se rendit compte qu’avoir pris le Pouvoir Divin dans un excès d’avarice allait les conduire à une nouvelle ère.

De nouvelles races émergèrent et durent s’adapter. L’Imanity se scinda et la magie apparue. Tous durent alors s’ajuster non seulement à leurs nouvelles conditions, mais aussi aux changements qu’avaient subis leur Monde. Les derniers Imanitys s’exilèrent devant le reflet de leurs vanités. Et ces nouveaux êtres qui avaient émergé de l’Imanity se dispersèrent cherchant le meilleur endroit, celui qui soit le plus adapté à ce qu’ils étaient devenus. L’âge Sombre commença. La Création se nuança de multiples variables. Le Pouvoir Divin avait laissé sa marque et ses particularités. L’Essence Divine qui avait touché les Imanitys si fiers alors de leur victoire commença son œuvre. Les premiers à naître des cendres de la Guerre Céleste furent les Titans, les premières lignes. Ces Imanitys avait reçu une telle dose de pouvoir qu’elle leur offrit une maîtrise aussi grande que celle des Dieux. Ils en vinrent aussi d’autres par la suite. Transfigurant l’Imanity, l’âge Sombre fit naître les peuples du Monde. Les ombres dévastatrices de la Guerre Céleste devinrent les Obscurantis. Les complaintes du champ de bataille s’élevant dans des volutes suppliantes firent naître les Infernis. Les corps flottants sans vie sur l’océan qui avait englouti une partie du Monde se modelèrent selon la danse du ressac et des vagues et donnèrent naissances aux Abyssalis. La sauvagerie du combat rudement mené et les rivières de sang qui s’était formé face à l’amoncellement de cadavres donnèrent soif de rage à certains qui devinrent des Joluns. Certains pensèrent que ça s’arrêterait ici. Que les changements étaient terminés et que le Monde retrouvait son calme. Seulement dans un dernier soubresaut, l’Universalis modula l’ambivalence. En réponse aux suppliques se montrèrent la joie et la bienveillance produisant les Anabasis. Face à la rage dévorante naquit l’honneur et le respect qui amena les Velskuds. À l’encontre des profondeurs abyssales de l’océan se dressa la terre nourricière donnant vie aux Sekhuras. Dans un dernier soupir de complainte, la Création s’immobilisa. Cet instant figé était comme un dernier cadeau alors que les derniers lambeaux de pouvoirs divins se déversaient sur le Monde. Les Crysalines seraient le témoignage de la servitude.

Lorsque la dernière goutte de pouvoirs fut tombée, la Création se stabilisa enfin. Et un calme profond drapa le Monde.

Tous autant que vous êtes, glorifiez notre cadeau. Viendra le moment où nous vous le reprendrons.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 10/06/2017
Age : 30
PM : .
Métier : Comme si cela était nécessaire...
Amoureux(se) : L'Amour n'est qu'une forme désuète de passion...
Who am i !

QUOD MUNDI


L’Age Sombre se termina. Dans un mouvement unique, tous trouvèrent leurs places et commencèrent à s’émanciper de leurs anciennes conditions pour vivre pleinement leurs nouvelles formes. La Magie avait amené beaucoup avec elle. Et bientôt, au fil des âges, un équilibre se mit en place. Les anciennes traditions et la servitude furent oubliées. L’Imanity s’éleva dans les Cieux et elle, n’oublia pas. Elle prit grands soins de ne jamais oublier ce qui s’était passé et s’agrippa à la peur comme un naufragé à une bouée.
Ils n’avaient pas la magie, ils n’étaient que des Hommes qui n’avaient pas été touchés par le pouvoir Divin et ils se croyaient exempts de corruption. Cependant comment pourraient-ils blâmer leurs anciens congénères devenus si différent ? N’était-ce finalement pas le fait de leurs péchés passés ? Alors ils s’unirent au-delà de leurs différences et créèrent l’Empire. Ceux qu’ils considéraient comme étant des leurs ne l’était plus. Tous ceux qui avaient changé se réunirent selon leurs aptitudes et s’installèrent de par le Monde. Créant ainsi une nouvelle œuvre. Forgée au travers de ces innombrables choix.

Les seuls qui disparurent sans laisser de traces furent les Titans. On ignore ce qu’ils sont devenus, ce qu’ils furent. Ce n’est plus qu’un miasme d’un souvenir collectif qui tombe dans l’oubli. Certains disent qu’ils n’ont jamais existé et d’autres pensent qu’un jour, ils réapparaîtront. Leur nom est encore murmuré or personne ne saurait dire si c’est un mythe de l’Ancien Temps ou bien une réalité. Car si c’est une réalité, tous se demandent où ils se trouvent.

La Guerre Céleste laissa place à la paix. Car après la défaite des Dieux et face à l’asservissement qui en avait été la cause, personne ne souhaitait plus jamais vivre cela. Le temps faisant son office, les choses ne sont plus aussi simples et les mémoires ne sont plus aussi fraîches. L’Avenir du Monde est incertain et il se peut que ce soit vous qui en décidiez le sort.

Ah, j’oubliais. Même si je vous ai confié ce pouvoir, je ne vous ai jamais quitté. Je suis parmi vous et j’attends de voir ce que vous ferez des dons qui vous ont été accordés. Je ne voulais pas voir mes frères et mes sœurs détruis, sachez-le. Et même si vous ne comprenez pas mon acte, cela n’a guère d’importance. Car je n’ai jamais été votre Sauveur. J’ai fait simplement ce que je devais faire. Et vous avez fait vos choix. Maintenant montrez-moi quels seront vos prochains choix. Oui, je m’adresse à toi qui lis ces lignes. Je fus celui qui trahit et maintenant, je te laisse à toi et les tiens les clés de ce Monde. Décides de ce que tu veux en faire et montre-moi…


Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

QUOD MUNDI


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prométhéa :: ORBIS :: CONTEXTUM-